Teddy_Sanches_-_Roman_Weil_-_Camille_Menard_-_Les_laureats_Audi_talents_2019___Thomas_Smith.jpg

Audi talents - Camille Ménard, Teddy Sanches, Roman Weil, lauréats Audi talents 2019 - Paris

Camille Ménard, Teddy Sanches, Roman Weils
Lauréats Audi talents 2019
Paris, France
 

Teddy_Sanches_-_Roman_Weil_-_Camille_Menard_-_Les_laureats_Audi_talents_2019___Thomas_Smith.jpg

Mardi 4 juin 2019, lors de la Soirée Audi talents au Tokyo Art Club, les noms des trois lauréats de la 13e édition de l’appel à projets Audi talents ont été annoncés, en présence des membre du jury :
- Camille Menard pour son projet Self Esteem Shapers
- Teddy Sanches pour son projet Envahisseurs Battle
- Roman Weil pour son projet Unité Festive Expérimentale 

Le jury 2019 était composé de professionnels indépendants : Félicie d’Estienne d’Orves, artiste plasticienne ; Jérôme Delormas, directeur de l’Institut supérieur des arts de Toulouse ; Constance Rubini, directrice du musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux ; Nathalie Vallois, directrice de la Galerie Vallois à Paris.

Audi talents, soutien à la création émergente depuis 12 ans
Créé en 2007, le programme Audi talents accompagne, chaque année, des artistes émergents, reconnus pour leur aptitude à innover, en leur donnant les moyens de réaliser leur projet. Depuis plus de dix ans, Audi talents a ainsi permis à près de cinquante projets de voir le jour. Le programme Audi talents soutient les artistes émergents en Arts visuels en mettant à leur disposition pendant un an les moyens : financiers - une dotation de 70 000 euros par projet -, artistiques - l’accompagnement d’un commissaire -, humains et médiatiques - des équipes dédiées -, pour leur permettre de concevoir, produire et exposer leur projet inédit.
Cet engagement traduit la volonté de soutenir les visions artistiques avant-gardistes, tout en donnant aux artistes les meilleures conditions pour mener à bien leur vision. Grâce au partenariat noué avec une institution phare de la création contemporaine en France, chaque projet est assuré de rencontrer son public et de bénéficier ainsi d’une importante visibilité, les lauréats bénéficiant d’une exposition collective l’année suivante.
Pour la seconde année consécutive, l’exposition des projets des lauréats 2018 : Marielle Chabal, Grégory Chatonsky et Léonard Martin, intitulée alt+R, Alternative Réalité, est accueillie au Palais de Tokyo, sous le commissariat de Gaël Charbau, du 21 juin au 14 juillet 2019.

Audi talents, catalyseur de talents
« Audi talents encourage l’innovation, l’audace et la prise de risque en accompagnant des artistes prometteurs aux visions avant-gardistes. Le programme a pour ambition de soutenir des artistes émergents, de les accompagner dans la réalisation de leurs projets, de l’ébauche à l’exposition. Pour Audi, leader technologique dans son domaine, soutenir ceux qui ont une vision du monde de demain est une évidence. Interagir avec son environnement, dialoguer avec la société civile, collaborer avec les institutions et experts est une nécessité. Plus qu’un simple concours, le programme a pour ambition d’ouvrir le champ des possibles. Ce n’est donc pas une œuvre qui
est primée mais une vision – un projet présenté par l’artiste – et qui aura un an pour se concrétiser. Une confiance totale est accordée, chaque lauréat ayant carte blanche pour développer sa pensée. Les idées ont besoin de temps et d’attention pour grandir : accompagnement artistique, aide à la production, médiatisation, pendant douze mois, c’est toute une équipe qui travaille aux côtés des artistes. Audi a, en effet, su s’attacher l’expertise de
professionnels référents dans leur discipline et fédérer depuis douze ans une véritable communauté autour de son programme. Avoir su détecter et accompagner des artistes émergents, aujourd’hui reconnus, est pour nous
une fierté. Celle d’être un véritable catalyseur de talents. Nous espérons continuer à apporter, de manière concrète et originale, notre contribution à la scène culturelle française. »
Déborah Barbe, responsable du programme Audi talents. 

Photo : © Thomas Smith