SITE1_3-c-jean-picon.jpg

Prix HYam - exposition des finalistes - Artcurial, Paris

HYam expose les finalistes du Prix de la jeune scène artistique méditerranéenne dédié à la Grèce
Artcurial, Paris
8 - 17 janvier 2016

SITE1_3-c-jean-picon.jpg

En 2014, HYam lançait le Prix de la Jeune Scène artistique méditerranéenne en partenariat avec la Fondation Jean-Luc Lagardère et récompensait une jeune artiste grecque, Maria Tsagkari, choisie par un jury international parmi quatre finalistes dont le travail éclairait la diversité de la jeune scène gréco-chypriote. HYam met aujourd’hui en place le second volet de son projet avec l’exposition chez Artcurial des travaux (dessins, vidéos, installations) des quatre artistes finalistes - Rania Bellou, Marianna Christofides, Maria Tsagkari, la lauréate, et Athanasios Zagorisios. Intitulée ερωτηματικο ; erotimatiko ?, l’exposition illustre toute l’énergie et la créativité de la scène gréco-chypriote.

Dans la langue grecque, le point d’interrogation – erotimatiko - est figuré par notre point virgule. Ce signe de ponctuation peut donc évoquer à la fois le questionnement qui émaille aujourd’hui le pays des dieux et plus largement la mise en parallèle d’une situation transitoire où « ce qui est ancien est en train de mourir et ce qui est nouveau ne peut pas naître » (Antonio Gramsci). L’association HYam souhaite ainsi mettre en lumière différentes visions esthétiques de ces interrègnes qui stigmatisent non seulement la Grèce et Chypre mais aussi tout le bassin méditerranéen. Les conséquences d’une crise économique qui s’étire filtrent lentement, insidieusement mais âprement.

 

Photo : Maria Tsagkari devant son œuvre Heinrich Did It, 2016 © Jean Picon