-1.jpeg

Fondation Bettencourt Schueller - Remise du 18e Prix Liliane Bettencourt pour l'intelligence de la main

Lauréats du Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main
Paris
10 octobre 2017

 
-1.jpeg
 

Hier, mardi 10 octobre, la Fondation Bettencourt Schueller a annoncé le palmarès de l’édition 2017 du Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main. Il a été remis par sa présidente, Françoise Bettencourt Meyers, salle Wagram, à Paris, en présence de 700 invités. Parmi eux figurait le jury présidé cette année par Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo, ainsi que de nombreuses personnalités du design, de la culture et des métiers d’art.

« Ce chemin, nous tenons, mon mari, mes enfants et moi-même, avec Olivier Brault et les équipes enthousiastes de la Fondation, à le creuser pour encourager dans la durée les talents français, aussi éminents que modestes, à poursuivre, à transmettre, à susciter des vocations nouvelles et donc à faire rayonner la richesse de notre patrimoine vivant dans le sens de l’intérêt général de notre pays. »
Françoise Bettencourt Meyers, Présidente de la Fondation Bettencourt Schueller

Créé en 1999 pour valoriser les métiers d’art et contribuer à leur rayonnement, ce concours ouvert aux professionnels identifie chaque année de nouveaux talents grâce à une sélection réalisée par des comités d’experts et un jury indépendant. Label d’excellence, le Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main allie une dotation financière importante et un accompagnement humain sur le long terme.

Le palmarès de l’édition 2017 du Prix pour l’intelligence de la main récompense la virtuosité de l’artisan d’art et sa parfaite maîtrise des savoir-faire, techniques et outils traditionnels, tout en encourageant l’approche expérimentale qui permet de répondre aux défis technologiques et d’enrichir la création contemporaine.
« L’outil est ce qui, pour la main, est la preuve de l’esprit. », Jean de Loisy, président du jury

Avec cette 18ème édition, la famille du Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main atteint désormais 100 lauréats, représentant 48 savoir-faire.
« Même s’il n’y pas de magie des chiffres, il y a une réalité merveilleuse que ce chiffre reflète : ce sont avant tout 100 rencontres avec 100 personnalités d’exception et dont chacune a été rejointe dans la singularité particulière de son parcours créatif et de sa recherche. 100 lauréats, c’est aussi une belle preuve de la fécondité des intentions initiales du prix, les années passant. C’est un groupe qui se constitue, un esprit qui émerge, une famille qui se forme petit à petit. », Olivier Brault, directeur général de la Fondation Bettencourt Schueller

 

LES LAURÉATS 2017

» Talents d’exception 2017 : Steven Leprizé, ébéniste pour le bureau « Marsupio » (2017), une œuvre qui réinvente l’un des matériaux les plus anciens au monde - le bois - auquel il donne des propriétés inédites de souplesse et d’élasticité. Un petit miracle d’innovation. 
Talents d’exception récompense un artisan d’art pour la réalisation d’une œuvre alliant une parfaite maîtrise des techniques et un caractère innovant contribuant à l’évolution de ce savoir-faire. Dotation : 50 000 €. Accompagnement : jusqu’à 100 000 € pour réaliser un projet de développement.

» Dialogues 2017 : David de Gourcuff, fondeur, Aki et Arnaud Cooren, designers, pour le fauteuil « Tiss-Tiss » (2017), conçu à l’aide de plaques d’aluminium qui portent l’empreinte, recto-verso, de la trame d’un tissu. Une exigence esthétique doublée d’une véritable prouesse technique. 
Dialogues, créé en 2010, récompense une œuvre illustrant la collaboration entre le savoir-faire de l’artisan d’art et l’imaginaire d’un autre créateur (designer, artiste plasticien, architecte, décorateur…). Dotation : 50 000 € à partager entre les lauréats. Accompagnement : jusqu’à 100 000 € pour réaliser un projet de développement.

» Parcours 2017 : La Maison de l’outil et de la pensée ouvrière, à Troyes, représentée par son directeur, Christophe Cheutin, qui s’attache à enrichir et faire rayonner cette maison unique au monde, formidable témoin de la richesse des métiers de la main d’hier et de demain.
Parcours, créé en 2014, met en lumière une personnalité exemplaire pour son engagement, ses réalisations, sa contribution au secteur des métiers d’art français, son exemplarité et ses projets. Dotation : 50 000 €. Accompagnement : jusqu’à 100 000 € pour réaliser un projet de développement.

Composition du jury 2017 

Président :
Jean de Loisy - président du Palais de Tokyo

Membres :
Ludovic Avenel - ébéniste, lauréat 2007 du Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main
Hervé Barbaret - directeur général du Mobilier national (au moment du jury)
Alberto Cavalli - directeur de la Fondation Cologni pour les métiers d’art, Milan
Olivier Gagnère - designer
Pierre Hermé - pâtissier
India Mahdavi - architecte et designer
Catherine Pégard - présidente de l’établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles
Dominique Perrault - architecte

A VENIR : Appel à candidatures pour le Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main 2018
Du 8 novembre 2017 au 4 avril 2018

 

Photo : Lauréats du Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main sur la scène de la salle Wagram © Photo Caroline Doutre / Capapictures pour la Fondation Bettencourt Schueller