Capture_d_e_cran_2018-01-26_a__10.35.01.png

Fondation Bettencourt Schueller - inauguration du TOGUNA, nouvel espace du Palais de Tokyo - Paris

 

TOGUNA
Palais de Tokyo, Paris

Capture_d_e_cran_2018-01-26_a__10.35.01.png
 

 

Troisième volet du partenariat établi, depuis 2014, entre la Fondation Bettencourt Schueller et le Palais de Tokyo, le TOGUNA est une co-création inédite et pérenne, issue de collaborations entre artisans d’art et artistes.
Avec cette œuvre collective, l’artisanat d’art explore le champ des nouvelles technologies, de l’innovation et la co-production avec des artistes contemporains.
Le TOGUNA accueillera à partir du 11 janvier 2018 un nouveau format de transmission de la connaissance, « l’Atelier des regardeurs », afin d’offrir à tous de nouvelles clefs de compréhension de la création contemporaine dans un espace qui déjoue les codes de l’académisme.

 

La Fondation Bettencourt Schueller, le Palais de Tokyo et son président, Jean de Loisy, ont mis en place de 2014 à 2018 un cycle d’expositions consacré aux métiers d’art afin de favoriser les échanges entre artisans d’art, artistes contemporains et designers. Cette initiative commune en évolution constante repose sur des expositions mettant à l’honneur l’excellence des métiers d’art français et les place au cœur de la création contemporaine.
En 2015, l’exposition L’Usage des formes, avec une scénographie du designer Robert Stadler en collaboration avec des artisans d’art, explorait l’ingéniosité humaine et la relation passionnée que l’homme entretient avec ses outils pour transformer le monde.
En 2016, Double Je a accueilli près de 80 000 visiteurs et plongeait le public dans l’univers fascinant du roman policier grâce à une enquête imaginée et ponctuée de créations issues de collaborations entre artisans d’art et artistes.

Depuis février dernier, le Palais de Tokyo a lancé « l’Atelier des regardeurs », afin d’offrir au public de nouvelles clefs de compréhension de la création contemporaine. Au cours du premier cycle, le critique d’art et historien Bernard Marcadé a ainsi développé avec un grand succès sa « drôle d’histoire de l’art », comparant les enjeux de la création d’aujourd’hui à ceux explorés par les grands artistes de toutes les époques et reliant la création de notre siècle à ses sources.

La formation proposée par « l’Atelier des regardeurs » se poursuivra en 2018 dans le TOGUNA, nouvel espace entièrement conçu, y compris le mobilier, par des artisans d’art et des artistes. Le nom du TOGUNA fait référence à une construction ouverte érigée en général au centre des villages dogons (Mali) se trouvant le long de la falaise de Bandiagara, un lieu communautaire où la parole des anciens est transmise.

En accompagnant le Palais de Tokyo pour la création du TOGUNA, la Fondation Bettencourt Schueller favorise un artisanat d’art expérimental, véritable laboratoire de recherche et d’innovation pour les métiers d’art issu du dialogue et de la collaboration entre des personnes et des pratiques différentes. Ce troisième volet du partenariat permet l’approfondissement d’une volonté conjointe du Palais de Tokyo et de la Fondation Bettencourt Schueller de mettre à l’honneur les métiers d’art et de révéler leur contemporanéité.

A propos de la Fondation Bettencourt Schueller
« Donnons des ailes au talent »
La Fondation Bettencourt Schueller s’applique à incarner la volonté d’une famille, animée par l’esprit d’entreprendre et la conscience de son rôle social, de révéler les talents et de les aider à aller plus loin. Elle consacre son temps et son énergie à choisir, accompagner et valoriser des personnes qui imaginent aujourd’hui la France et le monde de demain dans trois domaines qui contribuent concrètement au bien commun : les sciences de la vie, les arts et la solidarité.
Pour accomplir ses missions, elle décerne des prix et soutient des projets par des dons et un accompagnement très personnalisé.
Depuis sa création à la fin des années 1980, elle a soutenu 518 lauréats et 1 500 projets portés par diverses équipes, associations, établissements, organisations.
La Fondation Bettencourt Schueller est le mécène des métiers d’art et des savoir-faire d’excellence français depuis 17 ans. Elle contribue à structurer et fédérer ce secteur en plein renouveau, à encourager l’innovation et l’interdisciplinarité, à valoriser et faire rayonner l’excellence française. Depuis plusieurs années, la Fondation Bettencourt Schueller a intensifié son action en créant le programme pour l’intelligence de la main qui comprend et prolonge le Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main par des partenariats avec des professionnels et institutions du secteur autour des enjeux essentiels que sont la formation et la recherche, le développement et la production, la valorisation et la transmission.


Photo : Anne-Laure Sacriste, La « Grotte » © ADAGP, Paris 2018