__Pierre_Caudevelle___58e_Semaine_de_la_Critique__copie.jpg

Fondation Louis Roederer - Ingvar Eggert Sigurosson lauréat du Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation - Cannes

Ingvar Eggert Sigurðsson
Lauréat 2019 du Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation, Semaine de la Critique
Cannes, France

__Pierre_Caudevelle___58e_Semaine_de_la_Critique__copie.jpg

Mercredi 22 mai, le jury de la Semaine de la Critique a décerné le Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation à Ingvar Eggert Sigurðsson, pour son rôle poignant dans A White, White Day
Ce second long métrage du réalisateur Hlynur Pálmason dessine avec une poésie grinçante le portrait d’un homme endeuillé, brillamment interprété par Ingvar Eggert Sigurðsson. A White, White Day retrace l’histoire d’un homme qui affronte la perte brutale de son épouse dans un accident et soupçonne son infidélité. Ravagé par le doute et la soif de vengeance, il plonge jusqu’au malaise les êtres qui l’entourent dans une rage aussi incontrôlable que salvatrice. 
Ingvar Eggert Sigurðsson est un acteur de théâtre et de cinéma islandais. Il est également producteur. 

Le jury de la 58ème Semaine de la Critique est composé du cinéaste colombien Ciro Guerra, entouré de la comédienne franco-britannique Amira Casar, de la productrice française d’origine danoise Marianne Slot, de la journaliste et critique de cinéma belgo-congolaise Djia Mambu, et du scénariste et réalisateur italien Jonas Carpignano. 
Après avoir remis son Prix l’an passé à Félix Maritaud, pour son rôle de Léo dans le film Sauvage de Camille Vidal-Naquet, la Fondation Louis Roederer, fidèle à son vif désir de révéler les talents émergents, offre une dotation de 5 000 euros au lauréat, Ingvar Eggert Sigurðsson. 

A propos de la Fondation Louis Roederer 
La Fondation Louis Roederer a été créée en 2011 pour pérenniser la politique de mécénat menée par la Maison Louis Roederer depuis sa découverte émerveillée de la collection de photographies de la Bibliothèque nationale de France en 2003. Devenue « Grand Mécène de la Culture », la Fondation complète son engagement fidèle en faveur de la photographie par un ardent soutien de la galerie que lui a consacrée le Grand Palais et un partenariat actif avec le Palais de Tokyo. 
Mais, en tous les moments de beauté et de créativité qu’elle accompagne dans ces hauts lieux d’intelligence et de culture, à travers la Bourse de la Recherche Photographique à la BnF, le Prix de la Révélation au cœur de la Semaine de la Critique à Cannes et celui du Festival du Cinéma Américain de Deauville, et désormais le Prix Découverte Louis Roederer aux Rencontres d’Arles, la Fondation ne perd jamais de vue que la plus belle de ses vocations demeure l’intérêt qu’elle porte à l’éclosion des grands artistes de demain. 

Photo : Ingvar Eggert Sigurðsson, lauréat du Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation aux côtés de Frédéric Rouzaud, Président de la Fondation Louis Roederer © Pierre Caudevelle | 58e Semaine de la Critique