Bandeau_FLR.jpg

Fondation Louis Roederer - Toulouse-Lautrec. Résolument moderne - Grand Palais, Paris

Toulouse-Lautrec. Résolument moderne
Grand Palais, Paris
9 octobre 2019 - 27 janvier 2020

Bandeau_FLR.jpg


La Fondation Louis Roederer, Grand mécène de la culture, poursuit son engagement aux côtés du Grand Palais en accompagnant l’exposition Toulouse-Lautrec. Résolument moderne du 9 octobre 2019 au 27 janvier 2020.

En 2013, elle a accompagné un ami de longue date, Raymond Depardon et son exposition « Un moment si doux ».  En 2014, elle a mécéné la première rétrospective en France de l’œuvre de Bill Viola. L’année 2015, pour sa part, a été marquée par le transport au Grand Palais des chefs d’œuvre du Moma de San Francisco et de la collection Fisher, sans oublier l’hommage rendu à Lucien Clergue. En 2016, La Fondation Louis Roederer figurait au premier rang des soutiens de la première rétrospective de Seydou Keïta et sa galerie de portraits exceptionnels. En 2017, la Fondation accompagnait l’exposition Irving Penn, afin de prolonger à Paris la passionnante enquête sur les géants américains de la photographie de mode et faire ainsi écho à la monographie consacrée à Richard Avedon à la Bibliothèque nationale de France. En 2018, la Fondation a soutenu l’exposition Kupka qui permettait de suivre les escales créatives majeures de la vie de ce « pionnier de l’abstraction », et à l’automne elle était dans le clan des mécènes de la rétrospective dédiée au grand maître Joan Miró. Cette année, son choix s’est porté sur Henri de Toulouse-Lautrec, ce peintre-illustrateur, croqueur du mode de vie de la bohème parisienne à la fin du XIXe siècle.
 
 « J’ai vu de nombreuses raisons de mêler la Fondation Louis Roederer à l’admirable rétrospective que le Grand Palais consacre à partir d’octobre à Toulouse-Lautrec. L’artiste le plus convive du présent qui soit reçoit à cette occasion le soutien émouvant de sa précieuse famille albigeoise et le concours de la BnF qui détient l’ensemble de son œuvre lithographiée.
Les rousseurs de l’automne vont très bien à Toulouse-Lautrec, coloriste génial et allié émerveillé de la photographie, ce qui ne pouvait qu’emporter la Fondation Louis Roederer dans l’enthousiasme. Ce sont ceux qui l’aiment qui déploient avec une tendre complicité l’immense stature d’Henri de Toulouse-Lautrec qui a offert à son siècle la plus vraie et plus belle image de sa liberté. »
Michel Janneau, Secrétaire Général de la Fondation Louis Roederer

Photo : Henri de Toulouse-Lautrec - Yvette Guilbert chantant Linger, Longer, Loo, 1894 © Musée d’Etat des beaux-arts Pouchkine, Moscou