L_Ombre_de_la_vapeur_-_Fondation_d_entreprise_Martell___AdrienM_ClaireB-482.jpg

Fondation d'entreprise Martell - Faire Corps, Adrien M & Claire B - Gaîté Lyrique, Paris


Faire Corps - Adrien M & Claire B
Gaîté Lyrique, Paris
24 janvier - 3 mai 2020

L_Ombre_de_la_vapeur_-_Fondation_d_entreprise_Martell___AdrienM_ClaireB-482.jpg
 

La Fondation d’entreprise Martell soutient l’exposition d’Adrien M & Claire B à la Gaîté Lyrique avec l’itinérance de l’installation L’ombre de la vapeur produite par la Fondation.

Pour l’année 2020, la compagnie Adrien M & Claire B réalise une déambulation à grande échelle, avec quinze installations hypersensibles qui s’animent et se contemplent sous l’effet de nos gestes, et permettent de faire l’expérience du changement d’attention à l’égard du monde extérieur. Un parcours interactif pour tous les publics, qui prendra place dans l’espace d’exposition de la Gaîté Lyrique dès le 24 janvier 2020. Depuis une quinzaine d’années, les artistes visuels Adrien M & Claire B, sous la forme d’expériences fortes, imaginent sans relâche des formes singulières d’attention dans lesquelles nous plongeons, par petits gestes ou par le corps tout entier en mouvement, en jouant avec des nappes d’ombres et des flux de lumière.
Artisans exigeants d’une informatique vivante, Adrien M & Claire B préfèrent travailler avec la technique plutôt que la combattre. Pour proposer un futur dans lequel nous souhaitons nous engager avec confiance et curiosité, le duo puise à la fois dans les attributs du spectacle vivant, en mêlant le champ chorégraphique aux arts numériques et visuels, tout en restant proches de l’écriture du vivant. Les œuvres, mouvantes et inspirées de la nature, s’auto-déploient, éparpillées dans un espace ouvert de toutes parts. Les visiteur-euse-s deviennent les personnages et acteur- rice-s d’un vaste organisme contrôlé et responsif qui habite l’espace : leur puissance hypnotique nous fait alors entrer en contact avec le corps, mais aussi avec les autres. Dans la pénombre, nous avançons déchaussé.e.s dans cet espace qui nous déstabilise

L’OMBRE DE LA VAPEUR, UNE PRODUCTION DE LA FONDATION D’ENTREPRISE MARTELL
L’ombre de la vapeur est à la fois une œuvre, un espace, une expérience et une rencontre avec une entité organique magique, immersive et expressive. Produite in situ pour et par la Fondation d’entreprise Martell à Cognac, l’installation sera prêtée à la Gaîté Lyrique à l’occasion de l’exposition d’Adrien M & Claire B, Faire Corps, du 24 janvier au 3 mai 2020.
Les visiteurs déambulent et interagissent parmi un ensemble de formes élaborées dans un fin voile de métal, nuages suspendus sur lesquels seront projetées des particules blanches en mouvements. Organisme sonore et contemplatif, l’œuvre est modulée par les visiteurs, au rythme de leurs déambulations, de leurs gestes et de leurs haltes sur un mobilier adapté. Dans l’obscurité, la surface métallique des nuages devient transparente pour ne laisser voir que les points, qui semblent flotter dans l’air et former un ciel étoilé hybride : entre le paysage, le végétal et l’animal. Si la forme de chacune des particules n’est pas sans rappeler un agrandissement au microscope du champignon appelé Torula, il ne s’agit pas d’une reproduction réaliste mais d’une transposition graphique et poétique. Les cellules normalement imperceptibles à l’œil nu deviennent ainsi des entités qui semblent mues par une intention manifeste. Cette installation se propose alors comme une mémoire de l’éphémère, un éloge à ce qui se consume ou se perd, pour créer une concentration de vie et de valeur à l’instant où le visiteur expérimente l’œuvre. L’ombre de la vapeur est aussi une ode à ce qui est mineur, accessoire ou périphérique, hommage à ce qui est vivant, sous toutes ses formes.
Le dispositif repose sur une trentaine de vidéo-projecteurs qui baignent ces nuages et une partie du sol dans un grand continuum d’images générées et animées en temps réel par des ordinateurs synchronisés, qui contrôlent les caméras infrarouges permettant de réaliser les interactions avec le public. Une création sonore accompagne l’espace et l’expérience. Composé par Olivier Mellano, ce « cantique du champignon » s’inspire des principes de la protéodie, une théorie selon laquelle chaque acide aminé est associé à certaines ondes pouvant être transcrites dans une partition musicale, la mélodie de l’ADN de chaque être vivant.

À PROPOS DE LA FONDATION D’ENTREPRISE MARTELL
La Fondation Martell est incarnée par la tour de Gâtebourse, vaste bâtiment moderniste singulier au cœur de la ville de Cognac. Curieuse, ouverte et transversale, elle propose denouvelles expériences en matière de production artistique, de recherche et de médiation dans des domaines complémentaires (savoir-faire, design, architecture, métier d’art, olfaction, numérique, danse, littérature, musique…) grâce à des expositions et ateliers, des événements, des résidences… Ce nouveau pôle de création et d’innovation, ancré dans le territoire, a pour ambition d’être un moteur de croissance, de développement et de valorisation durable de la Ville de Cognac, du Grand Cognac, des départements de la Charente et de la Charente-Maritime et de la région Nouvelle-Aquitaine, tout en défendant une vision internationale de la création.
La Fondation d’entreprise Martell se déploiera à terme sur près de 3 200 m2 en différents espaces qui ouvriront aux publics en plusieurs phases. L’inauguration de l’ensemble est attendue en 2021.

 

Photo : L’ombre de la vapeur à la Fondation d’entreprise Martell © Adrien M & Claire B