Temoin_-_projet_de_Nicolas_Tourte_pour_HYam_-_2019_detail_ciel.jpg

HYam - Carte blanche à un artiste français - Hydra, Grèce

Nicolas Tourte
Témoin
Hydra, Grèce
14 juillet -15 septembre 2019

Temoin_-_projet_de_Nicolas_Tourte_pour_HYam_-_2019_detail_ciel.jpg

HYam S’ENGAGE DÉSORMAIS CHAQUE ÉTÉ SUR L’ÎLE D’HYDRA ET DONNE CARTE BLANCHE À UN ARTISTE FRANÇAIS

Créée en 2014 par la journaliste Pauline Simons, l’association HYam accompagne les artistes émergents issus des pays de la Méditerranée et les aide à acquérir une meilleure visibilité sur la scène internationale. Elle est heureuse d’annoncer l’annualisation de ses événements sur l’île d’Hydra. En alternance avec le prix qui, tous les deux ans, récompense un jeune artiste d’un pays méditerranéen, HYam donne désormais carte blanche à un artiste français et lui offre l’opportunité de créer, à hauteur de 10 000 €, une œuvre conçue spécialement pour l’espace public d’Hydra.

HYam EN QUELQUES DATES

  • Juillet 2016 - The New Green Part 2, L’attente - Installation sur les rochers d’Hydra par Maria Tsagkari, lauréate de la 1ère édition du Prix HYam dédié à la jeune scène gréco-chypriote
  • Juillet 2018 - Atlasouna - Sculpture-installation sur la Place Makariou par Abdelaziz Zerrou, lauréat de la 2e édition du Prix HYam dédié à la jeune scène marocaine
  • 14 juillet –15 septembre 2019 - Témoin - Installation vidéo de Nicolas Tourte, premier artiste français invité par HYam à créer une œuvre pour l’espace public d’Hydra
  • Juillet 2020 - 3e édition du prix de la jeune scène artistique méditerranéenne dédiée à Israël


PREMIÈRE CARTE BLANCHE EN JUILLET 2019
La première commande est confiée à l’artiste Nicolas Tourte et sera installée sur la place Makariou au cœur du village d’Hydra, participant ainsi à une saison estivale 2019 riche en évènements artistiques. Témoin est une installation vidéo inspirée par le thème de l’insularité.

NICOLAS TOURTE
Né en 1977 à Charleville-Mézières, Nicolas Tourte vit à Lille et travaille en tous lieux. Il est représenté par la Galerie Laure Roynette à Paris. Choisi à plusieurs reprises par la maison Hermès (La Tête dans les nuages, 2014, et L’œil du flâneur en 2015) afin de donner à ses objets cultes un usage tout à fait inattendu, il a participé à de nombreuses expositions personnelles en France en particulier dans des musées ou centres d’art : Chapelle de l’Oratoire à Clermont-Ferrand, Château d’Hardelot, Musée de la Piscine à Roubaix, à l’ESAM de Caen… En 2018, Nicolas Tourte a exposé à Taipei, Barcelone, Beyrouth, Katowice, Rome…

Hydra, Île d’art et de culture
Située au sud d’Athènes face au Péloponnèse, l’île d’Hydra tricote une singularité quotidienne. La perle noire du golfe Saronique ne s’apprivoise qu’à pied, à dos de mule ou en bateau-taxi. Délibérément cosmopolite, Hydra est un lieu de référence pour l’art contemporain international, accueillant chaque été des expositions de haut niveau dans des lieux aussi singuliers que le vieil abattoir repris en 2009 par le collectionneur Dakis Ioannou (Deste foundation), l’ancien lycée où Dionysis Antonitsis, soutenu par Dimitri Daskalopoulos (NEON foundation), organise des expositions de groupe dédiées à la jeune scène internationale et le musée historique d’Hydra qui depuis quelques années resserre sa programmation sur l’art contemporain.
Cette année, la fondation Deste confie à Kiki Smith le soin d’ « habiter » l’abattoir surplombant la mer. Quant au musée historique d’Hydra, il met à l’honneur les travaux du photographe français Pascal Blondeau avec une double exposition : Pars… Et ne te retourne pas, ainsi qu’un hommage à David Hockney et accueille également une sélection rétrospective du célèbre peintre grec Nico Stefanou.

 

Photo : Détail du projet Témoin de Nicolas Tourte pour HYam, 2019, Courtesy de l’artiste.