bandeau.jpg

CESE - Matrice di linfa - Palais d'Iéna, Paris

Giuseppe Penone
Matrice di linfa 
Palais d’Iéna, Paris
15 - 24 octobre 2019
 

bandeau.jpg

Dans le cadre de la FIAC 2019, le Palais d’Iéna - Conseil économique, social et environnemental (CESE) invite Giuseppe Penone au coeur de la vaste salle hypostyle et de ses majestueuses colonnades de plus de sept mètres de hauteur. Pour sa première exposition à Paris depuis 2013, organisée en collaboration avec la Galerie Marian Goodman, l’artiste choisit de présenter l’œuvre monumentale Matrice di linfa (Matrice de sève), longue de quarante-trois mètres, accompagnée de deux nouvelles sculptures réalisées spécifiquement pour le lieu. Pour Matrice di linfa, l’artiste est intervenu sur l’histoire d’un arbre en creusant dans le bois le volume équivalent à quatre-vingts années de croissance.
Un écho fort à l’engagement environnemental du CESE et à la célébration du quatre-vingtième anniversaire du chef-d’œuvre architectural d’Auguste Perret.

Matrice di Linfa est, d’après l’artiste, une forme de nature animale, évoquant un livre ouvert, « un long autel sacrificiel » ou encore « un bateau long et fin qui sillonne l’espace poussé par la force des branches ». Cette sculpture exceptionnelle, créée à partir d’un conifère centenaire de la vallée des Merveilles dans les Alpes françaises, résulte d’une multiplicité de gestes emblématiques de sa pratique. Elle avait été présentée pour la première fois au sein de la Cour vitrée de l’Ecole nationale supérieure des beaux-Arts de Paris, il y a dix ans. Le travail de Giuseppe Penone s’inscrit tout entier en lien étroit avec la nature. Dès la fin des années soixante-dix et ses premières réalisations, il y puise toute son inspiration. Depuis, ses gestes simples, interventions et explorations formelles sur des matériaux naturels (bois, bronze, marbre, pierre, épines d’acacia …) s’associent presque toujours à des fragments ou empreintes de corps afin de relier l’homme à la nature. « Ce qui m’intéresse, dit l’artiste, c’est quand le travail de l’homme commence à devenir nature ». 

Giuseppe Penone est né en 1947 à Garessio dans le Piémont en Italie. Il étudie la sculpture à l’Accademia di Belle Arte à Turin avant que son travail ne soit remarqué par Germano Celant et associé au mouvement de l’Arte Povera. En tant que sculpteur, il est lauréat du prestigieux Praemium Imperiale (2014). En 2007, il représente l’Italie à la 52e biennale de Venise. Le Centre Pompidou lui consacre une rétrospective majeure en 2004. Giuseppe Penone vit et travaille à Turin.
L’exposition Matrice di linfa est organisée par le Conseil économique, social et environnemental (CESE) avec la collaboration de la Galerie Marian Goodman. Le Conseil économique, social et environnemental, troisième chambre constitutionnelle française, souligne aussi bien par ses travaux que par les expositions qu’il accueille, combien la culture doit occuper une place privilégiée dans le débat public et continuer à enrichir le dialogue plus que nécessaire entre les citoyens au sein de la société civile organisée.

 

Photo : Simulation de l’exposition au Palais d’Iéna, projet octobre 2019. Giuseppe Penone, Matrice di linfa (Matrice de sève), 2008. Courtesy de l’artiste et Marian Goodman Gallery, New York, Paris, Londres © Palais d’Iéna, architecte Auguste Perret, UFSE, SAIF