Bronwyn_Katz.png

SAM Art Projects - Expositions des résidentes Julieta García Vazquez et Bronwyn Katz - Palais de Tokyo, Paris

Julieta García Vazquez, Union des poètes et des boulangers
Bronwyn Katz, A Silent Line, Lives Here
Palais de Tokyo, Paris
22 juin - 09 septembre 2018

Bronwyn_Katz.png
 

Depuis 10 ans, SAM Art Projects organise chaque année un Prix permettant à un artiste français de réaliser un projet à l’étranger et une résidence accueillant deux artistes étrangers en France.
A partir du 22 juin 2018, les deux artistes résidentes bénéficient d’une exposition personnelle au Palais de Tokyo : l’argentine Julieta Garcia Vazquez avec l’exposition Union des poètes et des boulangers jusqu’au 30 juillet et la sud-africaine Bronwyn Katz avec A Silent Line, Lives Here jusqu’au 09 septembre.

Julieta Garcia Vazquez
Union des poètes et des boulangers

Commissaire : Adélaïde Blanc
L’artiste argentine Julieta García Vazquez développe des projets collectifs répondant à des contextes précis, qu’ils soient sociaux, urbanistiques ou environnementaux. Elle imagine des actions et des collaborations qui oscillent entre la nécessité de répondre à une situation et la possibilité de laisser surgir poésie et utopies. Préserver, transmettre, réactiver et imaginer sont à l’origine de chaque projet pensé collectivement, et réunissant par exemple les habitants d’un quartier, une catégorie socio-professionnelle ou la frange d’une population donnée.
Dans le travail de Julieta García Vazquez, la forme collaborative est un support de réflexion sur la société, son organisation et ses possibles. Elle se détache du format de l’exposition et construit ses recherches à partir de rencontres et d’échanges. 
À l’occasion de sa résidence SAM ART Projects, l’artiste conçoit un projet collaboratif articulé autour du pain. En association avec des boulangers et des poètes, elle propose des temps mêlant la fabrication du pain et une réflexion autour de ses symboles, de son histoire et de ses enjeux en écho à des problématiques actuelles. 

Bronwyn Katz
A Silent Line, Lives Here
Commissaire : Marie-Ann Yemsi

Artiste pluridisciplinaire, Bronwyn Katz tente de reconstituer une histoire et une mémoire collective liées aux espaces et aux objets qui l’entourent. Le matelas usagé est un matériau récurrent dans son oeuvre. En le vidant de sa substance et en ré-agençant les différentes matières qui le composent (chutes de mousse, tourbillons extraits de sommiers en fil de fer), elle génère ce que Nicoletta Michaletos (Artthrob) a pu qualifier de « formes-fantômes ».
Le matelas usagé, figure centrale de son travail, fait aussi référence aux déplacements forcés et aux difficultés économiques actuelles d’une grande partie de la population noire sud-africaine.
Bronwyn Katz fait ainsi le lien entre passé et présent grâce à cet objet, tout en livrant un message plus abstrait basé sur la dialectique construction/déconstruction. Enfin, le matelas renvoie également à l’espace intime et privé, qui devient ici exposé, disséqué à la vue de tous, mais qui conserve néanmoins une forme de dignité, grâce à la délicate précision apportée par l’artiste à ses installations.

Photo : Bronwyn Katz, Droom boek, 2017, Salvaged bed springs and mattress, 180 x 150cm Courtesy l’artiste