Capture_d_e_cran_2018-12-21_a__11.44.14.jpg

SAM Art Projects - Kevin Rouillard lauréat du Prix SAM 2018 - Palais de Tokyo, Paris

Kevin Rouillard
Lauréat du Prix SAM 2018
Palais de Tokyo, Paris

Capture_d_e_cran_2018-12-21_a__11.44.14.jpg
 

Le Prix SAM pour l’art contemporain 2018 a été décerné jeudi 20 décembre à Kevin Rouillard au Palais de Tokyo, Paris. Il a été choisi par le comité scientifique 2018, composé de Sandra Hegedüs, Myriam Ben Salah, Emma Lavigne, Jean de Loisy, Jean-Hubert Martin, Thierry Raspail, Annabelle Ténèze et Marie-Ann Yemsi. Grâce à la dotation du Prix SAM, il partira en 2019 au Mexique afin de réaliser son projet « Sa place est dans un musée ! ».

Kevin Rouillard est né en 1989 à Vendôme. Représenté par la Galerie Thomas Bernard Cortex Athletico, il vit et travaille à Paris. Avec son projet « Sa place est dans un musée ! », Kevin Rouillard part d’un moment clé de l’Histoire Occidentale moderne, l’arrivée sur le continent américain de Christophe Colomb, qu’il radie de l’histoire pour proposer une nouvelle mythologie contemporaine, où le rapport de force de l’Occident sur les anciennes Amériques n’aurait pas existé. La fiction ainsi créée dresse le portrait d’un peuple européen face aux difficultés de faire reconnaître son passé et de retrouver son identité.  Ce projet fera l’objet d’une exposition personnelle, agencée selon des tableaux-chapitres, au Palais de Tokyo en 2020.

Les six artistes finalistes de la 10e édition du Prix SAM étaient : 

  • Ali Cherri (pays de destination du projet : Soudan), 
  • Euridice Zaituna Kala (pays de destination du projet : Mozambique), 
  • Evangelia Kranioti (pays de destination du projet : Égypte), 
  • Kevin Rouillard (pays de destination du projet : Mexique), 
  • Moussa Sarr (pays de destination du projet : Sénégal),
  • Thibault Scemama de Gialluly (pays de destination du projet : Extra-territoires).

Créé en 2009, Le Prix SAM pour l’art contemporain fête cette année son dixième anniversaire.
Le Prix est remis chaque année en décembre, après délibération du comité scientifique, à un artiste de la scène française travaillant dans le domaine des arts plastiques et visuels, et présentant un projet à destination d’un pays étranger (hors Europe et Amérique du Nord). Doté de 20 000 euros, le Prix s’accompagne d’une exposition au Palais de Tokyo dans les mois suivant son voyage et de l’édition d’une monographie. Le Prix SAM permet d’envoyer les artistes lauréats rayonner à travers le monde afin qu’ils se confrontent à d’autres territoires et qu’ils réalisent un projet en dehors de leur périmètre culturel quotidien. Son objectif est de soulever des questionnements, de présenter des découvertes et des recherches en territoire moins connu. L’exposition au Palais de Tokyo constitue un accélérateur pour confirmer leur notoriété auprès des professionnels du monde de l’art et du public.
Depuis sa création, le Prix SAM pour l’art contemporain a permis à 9 artistes de réaliser leur projet dans le pays de leur choix : Zineb Sedira en Algérie, Laurent Pernot au Brésil, Ivan Argote en Colombie, Angelika Markul à Tchernobyl en Ukraine, Bouchra Khalili en Algérie, Louidgi Beltrame au Pérou, Mel O’Callaghan, à Bornéo (Malaisie), Massinissa Selmani (Algérie et Nouvelle-Calédonie) et Louis-Cyprien Rials (Ouganda). 

L’appel à projets, ouvert chaque année de juin à septembre, concerne tous les modes d’expression et toutes les disciplines appartenant aux arts plastiques et visuels.
Les critères de sélection du Prix SAM pour l’art contemporain sont :
• être un artiste français ou résidant en France depuis au moins 2 ans
• proposer un projet à destination d’un pays qui ne soit ni en Europe ni en Amérique du Nord
• être âgé de plus de 25 ans
• être représenté par une galerie en Europe

PROCHAINE ACTUALITÉ DE SAM ART PROJECTS
Louis-Cyprien Rials, lauréat du Prix SAM pour l’art contemporain 2017, exposera au Palais de Tokyo avec Ramon Film Productions du 20 février au 12 mai 2019, sous le commissariat d’Adelaïde Blanc. 
L’exposition «  Au bord de la route de Wakaliga » sera consacrée au travail que l’artiste a pu réaliser grâce à SAM Art Projects lors de séjours en Ouganda en 2018. Elle présentera un film et un ensemble d’objets réalisés avec Ramon Film Productions, une fiction qui souhaite montrer la réalité des ghettos ougandais tout en racontant comment les points de vue et la vérité peuvent être multiples. Une monographie sera également publiée pour accompagner l’exposition.

A PROPOS DE SAM ART PROJECTS
Fondée en 2009 par Sandra Hegedüs, SAM Art Projects est une organisation à but non lucratif qui favorise les échanges artistiques entre le Nord et le Sud, entre l’Est et l’Ouest. SAM Art Projects apporte un soutien financier et humain à des artistes contemporains basés en France ou dans des pays situés hors des grandes places du marché de l’art. Le soutien à la production et la visibilité des artistes sont au cœur de l’engagement de SAM Art Projects, dont l’action s’articule autour d’un prix décerné chaque année à un artiste français et de résidences d’artistes étrangers à Paris.  SAM Art Projects place Paris au centre de son action et renoue ainsi avec la France, terre d’accueil pour les artistes venus du monde entier et pôle de création internationale. En 2018, Sandra Hegedüs a reçu le Prix Montblanc des Arts et de la Culture 2018 pour la France, récompensant son engagement à l’occasion des 10 ans de SAM Art Projects.

 

Photo : « Sa place est dans un musée », première partie, 2014. Vue d’exposition Yia art fair 2014. Courtesy Jerôme Pauchant