Olafur Eliasson, Wavelength lamp, 2018 Photographer: Jens Ziehe Courtesy the artist and neugerriemschneider, Berlin © 2018 Olafur Eliasson. Vue d’exposition Olafur Eliasson,
Olafur Eliasson, Wavelength lamp. Photo : J. Ziehe. Courtesy neugerriemschneider, Berlin © Olafur Eliasson. Vue d’exposition Objets définis par l'activité, Espace Muraille, 2018
Edmund De Waal, exposition Espace Muraille 2017, © Edmund de Waal. Courtesy Gagosian. Photo: Mike Bruce
Edmund De Waal, Espace Muraille 2017. Courtesy l'artiste et Gagosian. Photo : Mike Bruce
Vues de l'exposition
Dislocation - Michal Rovner, Espace Muraille, 2019. Courtesy Espace Muraille et l’artiste
Exposition "Important nothings" by Lignereux, 2021 © Espace Muraille, Luca Fascini
Robert Wilson, Lady Gaga Mademoiselle Caroline Rivière

Espace Muraille

(depuis 2017)
Lieu d’exposition singulier à Genève, Espace Muraille est né de la volonté d’un couple de collectionneurs et mécènes, Caroline et Eric Freymond de partager leur passion pour l’art contemporain.

domaines

Philanthropie

Collection

Art contemporain

Design

Danse

Musique

download

l’art en plus accompagne Espace Muraille depuis 2017.

CASE STUDY

Lieu d’exposition singulier dédié à l’art contemporain, Espace Muraille est né de la volonté d’un couple de collectionneurs et mécènes, Caroline et Eric Freymond, de partager leur passion pour les artistes et pour l’art contemporain. Situé en Suisse au cœur de la vieille ville de Genève et chargé d’histoire, l’espace a été entièrement repensé par sa directrice artistique Caroline Freymond afin d’accueillir des événements ambitieux et notamment des cartes blanches données à des artistes internationaux.

Après les expositions d’envergure consacrées à Monique Frydman (2015), Tomàs Saraceno (2015), Shirazeh Houshiary (2016), Sheila Hicks (2016), Edmund de Waal (2017), Olafur Eliasson (2018), Espace Muraille a donné plusieurs cartes blanches à des artistes internationaux, de l’israélienne Michal Rovner en 2019 pour sa première exposition en Suisse, à l’artiste visuel latino-américain Eamon Ore-Giron en 2021, ou au collectif créateurs d’objets rares Lignereux et au metteur en scène et artiste visuel Robert Wilson en 2022.